Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

CAURI : La signification

cauri#
C'est un mot qui désigne de petits coquillages venus de l'Océan indien qui ont circulé jusqu'au cœur de l'Afrique notamment le Sahel. Ils ont servi de monnaie d'échange jusqu'au début de l'ère coloniale. Ils sont aussi utilisés comme instruments de divination. Aujourd'hui, on les voit  encore souvent dans les coiffes ou les vêtements en tant que parures.

C'est donc un symbole de richesse et de créativité pour montrer que l'on ne peut réduire notre vision de l'Afrique au spectacle de  la misère ou du folklore.


CAURI : L'origine de l'association

Le « noyau fondateur » s'est constitué en mai-juin 1994 autour de la situation au Rwanda avec le génocide des Tutsis et des questions posées sur le rôle de la France dans cette affaire. Nous avons organisé  en pleine opération Turquoise une réunion avec l'historien Jean Pierre Chrétien et une manifestation de rue qui dénonçait cette implication où l'humanitaire nous paraissait déjà un alibi douteux. Depuis cette date jusqu'à aujourd'hui, nous avons organisé près d'une vingtaine de manifestations (réunions publiques, commémorations etc.) sur cette question avec de nombreux invités : Mehdi Ba, Marcel Kabanda, Esther Mujawayo, Yolande Mukagasana, Vénuste Kayimahé, Colette Braekmann, José Kagabo etc.

CAURI : ex-Survie-Aquitaine :

Dans les années qui ont suivi, notre groupe a élargi son champ d'intervention à d'autres pays africains. Nous avons ainsi organisé des rencontres-débats avec des invités venant du Congo (Patrice Yengo), du Cameroun (Mongo Beti, Jean Marie Teno), d'Algérie (Habib Souaïdia).  Nous avons traité de sujets aussi différents que la situation des sans-papiers (Madjiguène Cissé) ou encore le pillage des oeuvres d'arts (Philippe Baqué). En 2000, nous avons fait le choix d'adhérer à la structure nationale Survie, en nous mobilisant notamment pour le procès de François Xavier Verschave intenté par  trois dictateurs françafricains (Idriss Déby, Sassou Nguesso, Omar Bongo).

CAURI : un nouveau départ

Après avoir quitté Survie en fin 2002, puis après le décès de notre président en septembre 2003, nous avons essayé de redémarrer nos activités sous un nouveau nom. Depuis, nous avons organisé plusieurs rencontres :

2004 :

 

http://www.wiki.psz-duesseldorf.de/images/4/4b/Esther_Mujawayo_Vortrag.jpg

Esther Mujawayo (« Survivantes »)

 

Lounis Aggoun (« Françalgérie »)



2005 :

 2419599-3391766

Oumou Kouyaté (Porte-parole du Collectif des Ivoiriens de France pour la démocratie et les Droits humains)

 

Alain Gheerbrant (auteur du film : Et après ?)

 

http://ceaf.ehess.fr/docannexe/image/149/img-1.jpg

José Kagabo (historien, EHESS)

 

2006 :

 

http://www.sudplanete.net/_uploads/images/personnes/TOULABOR_Comi_2009.jpg

Comi Toulabor, Isaac Tchiakpe (sur la situation au Togo)

Oumou Kouyaté (sur la Côte d'Ivoire)

2007 :

 

Meeting à Sciences Po (« la Françafrique en 2007 »)

 

L'armée au Togo, pilier de la dictature (avec Comi Toulabor)


**

Nous avons également participé à deux projections-débats au cinéma Utopia  :

19 avril :

argent beurre

 

« Le beurre et l'argent du beurre » avec Philippe Baqué (sur le commerce pas toujours « équitable »…)


22 mai :

 

http://www.lampe-fall.com/Files/18639/Img/09/le-bon-eleve.jpg

« Le bon élève. Le Mali et nous » avec Tiecoura Traoré (syndicaliste cheminot et acteur dans « Bamako »).

Le 28 juin :

 

http://www.cehd.sga.defense.gouv.fr/IMG/jpg/Une_guerre_noire.jpg

Une rencontre-débat à la Machine à lire avec Gabriel Periès auteur (avec David Servenay) : « Une guerre noire. Enquête sur les origines du génocide rwandais (1959-1994). »


Retour à la page d'accueil 

Partager cette page

Repost 0
Publié par